La vie cachée de BenBenj Taburin

24 juin 2008

Plus récente, cette photo nous le montre sous un meilleur jour...img005

Ne respire-t-il pas l'intelligence?

Posté par syrrhapte à 19:14 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Les photos

Jeune et boutonneux,on le retrouve ivre un soir de juin 91 .Il se tient la panse,tentant d'éviter l'explosion d'un furoncle nauséabond.Ce cliché est difficilement supportable,fidéles lecteurs soyez courageux.img004

Posté par syrrhapte à 18:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 juin 2008

Biographie

Benbenj Taburin est né le 13 12 1970 à Valognes (50).

Sa pauvre mère fut obligée de porter une ceinture de maintien tout au long de sa grossesse tant le foetus était lourd.Evidemment ce ne fut pas sans conséquence.Il naquit difforme.Ses pieds étaient palmés.Jamais il ne put faire de vélo.Déçu par cette carrière de cycliste qui lui échappait il se lança à corps perdu dans les études.On se souvient de lui à l'abbaye de Montebourg lorsque déjà rebelle il annonça aux frères que non, vraiment non,il ne deviendrait pas chaudronnier.

Il parti donc tristement, les palmes entre les jambes, redoubler sa troisième au collége J B D'Aurevillien (chanteur célèbre s'il en est !) de Saint Sauveur le Vicomte..Comme il avait approximativement 5 membres (A Saint Sauveur le vit compte) il passa en seconde.

Le lycée Jean-François Millet l'accueillit à bras ouverts.Hélas pour lui,il y fit de biens mauvaises rencontres .Il s'adonna à la drogue,l'alcool en se regardant pousser les cheveux.On l'apercevait alors saoul, vomissant et éructant cherchant désespérément la sortie de l'internat.Cette vie citadinne lui convenait néanmoins et c'est à Rennes que son parcours scolaire se poursuivit.

Mais Benbenj Taburin voulait toujours plus.Il lui fallait une ville encore plus grande alors ce fut Paris, puis Bains sur Ouste.Il faut dire qu'il tenta de vendre des moules à la sauvette dans le métro et qu'il fut rapidement rejetté par les parisiens.Il ne lui restait plus qu'une solution, fuir en Bretagne où ils ont des chapeaux ronds.

Sans le sou il se jetta dans l'élevage d'enfants.Hélas l'indu qu'il avait à la CAF le poursuivit jusque là et l'élevage ne fut pas si rentable...

Au jour d'aujourd'hui il continue à se chercher et se promène en Belgique avec une coiffe bigoudenne sur la tête.Sans l'aide de sa belle soeur (une grande âme doublée d'une maîtresse femme belle et tellement intelligente) qui le soutient aussi dur que cela puisse être, nul ne sait ce qu'il adviendrait de lui !

Si vous le rencontrez par hasard,ne vous apitoyez pas...Prévenez moi,cela suffira

Bientôt sur ce blog toutes les photos...

Posté par syrrhapte à 22:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]